Quand un hamburger rencontre un Banh Bao…

Aujourd’hui, nous allons nous balader sur les bords de la Seine. Destination: le quai de Jemmapes. Quatre, Six, Douze personnes transit de froid devant un petit Asian Food Bar… Pas de doutes, nous sommes arrivés chez Siseng !


Nos estomacs crient déjà famine et la file d’attente nous semble interminable…  De l’autre côté de la vitre du restaurant, nous assistons au repas des clients déjà installés (Veinards!) et leurs Bao Burgers nous font de l’œil… Qu’à cela ne tienne, nous attendrons!

Après 45 minutes d’attente, nous sommes installés. Rapidement, notre commande est prise. La décoration est sobre: du bois, de la pierre pour une ambiance chaleureuse et zen… Le restaurant est plein à craquer, et les serveurs sautillent dans tous les sens.

Nos « House Drink » arrivent,

-un Thé noir piment de Cayenne, sirop de chrysanthème(maison) et miel pour mon camarade,

-et un Thé vert, Kaffir, sirop de feuille de citron, ginger ale  pour moi.

Soyons honnêtes, le goût de ces breuvages n’est pas transcendant mais c’est frais, agréable à boire, et maintenant nous pouvons le dire, nous avons bu des chrysanthèmes! 

Qu’est-ce qu’on mange?

Pour moi, ce sera le Bao Burger Kaï: Steack de poulet mariné et pané à la japonaise, sauce basilic/lait de coco, poivrons rouges confits,  coleslaw maison et basilic frais. Pour mon accompagnateur le Bao Burger 5 épices: Steack de bœuf mariné aux 5 épices, sauce tamarin caramélisé, tempura d’oignons, oignons confits, roquette et épinards. En accompagnements, nous choisissons, les frites de patate douces, et les cromesquis de risotto. 

siseng 2siseng

La plus grande particularité des Burgers de chez Siseng, réside dans le pain. En effet le traditionnel « Bun » est remplacé par une brioche vietnamienne, ce qui apporte une touche sucrée, particulièrement agréable. Du moins, pour les amateurs du sucré/salé… Et nous en tout cas, on adore!

Les cromesquis au lait de coco avec leur délicieux goût de citronnelles, sont à tomber! Les frites de patates douces sont un peu molles mais avec la sauce sucrée, c’est un mariage gagnant. Pour les Bao Burger, sur le papier, j’étais plus attirée par le Kaï, mais finalement, le 5 épices est une révélation. Le steack de bœuf est plein de saveurs, et il n’y a aucune erreur dans la composition de ce burger. Le burger au poulet est légèrement plus sec, mais le coleslaw avec ses petits morceaux de pomme est très bon. Malheureusement, le basilic dont je suis une grande fan, reste plutôt discret… Dans l’ensemble, ça reste tout de même une excellente découverte.

Pour conclure, les 45 minutes d’attente en valent vraiment la peine!  L’accueil est agréable (malgré le rythme effréné! En effet, à notre départ, la file d’attente n’avait pas diminué…) Une nourriture originale, pleine de saveurs nouvelles, et pour un prix raisonnable! Je ne peux que vous glisser subtilement l’adresse de cet Asian Food Bar, Siseng: 82, quai de Jemmapes Paris 75010. 
Publicités

3 réflexions sur “Quand un hamburger rencontre un Banh Bao…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s