L’AG des gourmets…

Pour vous, je brave le froid cinglant de la capitale, direction le 6eme arrondissement, rue Clément. Une devanture vert anis, attire mon attention… Bienvenue Chez AG!

A l’intérieur, l’accueil est agréable, la décoration épurée, moderne et réalisée avec beaucoup de goût. La première impression est bonne mais qu’en sera-t-il de la nourriture?..

Nous sommes accueillis par des amuses-bouches savoureux, un velouté de potiron aux noisettes et un cromesqui au foie gras, on a hâte de découvrir la suite de ce repas « bistronomique »…

A peine le temps de boire une gorgée de Chablis et hop, mon plat arrive! Il s’agit d’un lieu accompagné de gnocchis, artichauts barigoule et couteau. Au moment du service, une écume est déversée dans l’assiette joliment dressée. J’ai une petite appréhension à la vue du couteau car en général je ne suis pas une grande adepte de ce mollusque… Pourtant, à la première bouchée, je revois mon jugement. Le lieu est parfaitement cuit, la chair tendre du poisson  caresse le palais.

 

Qu’en est-il de ces gnocchis? J’en suis très friande et donc très exigeante… Honnêtement, je n’en ai jamais mangé d’aussi bons, il sont incroyablement moelleux.

Il y a un bon équilibre des saveurs dans ce plat.

Le pain est pour moi un point primordial lors d’un repas, j’y accorde beaucoup d’importance. Chez AG, le pain, cuit sur place, est presque addictif!

Avec un vrai chef pâtissier en cuisine, j’attends beaucoup du dessert! 

Pour moi, sans hésitation ce sera le Mont Blanc façon AG. Pour l’estomac qui m’accompagne, le dessert chocolat, praliné. 

Le chef se trompe dans notre commande, et c’est le Sablé yuzu, meringue qui arrive à la place du dessert chocolaté… Aucun soucis, ce sera offert pas la maison!  Un geste généreux, très appréciable. 

Au diable le diabète, dégustons donc ce trio de dessert!

Commençons par le Mont Blanc, une meringue craquante, une crème onctueuse, des vermicelles de crème de marron, on peut dire que la revisite tient ses promesse avec sa présentation sur deux étages très intéressante visuellement et son goût authentique. 

Vient ensuite le dessert follement chocolat. Le sablé est finement salé, rehaussant ainsi le goût du cacao. En bouche, on ressent la texture d’une truffe en chocolat avec ses copeaux de cacao amer et sa glace vanille, sa crème… Pour moi le dessert est un peu trop lourd mais pour un fan de chocolat, le pari est réussit.

Last but not least, le dessert au Yuzu… Je remercie chaleureusement Mr Geaam pour cette succulente erreur de commande! C’est de loin mon dessert préféré. Une acidité totalement maitrisée, la glace au yaourt, la meringue, le sablé, la crème, je suis scotchée par tant de justesse et d’équilibre! 

L’addition arrive accompagnée de ses petites douceurs sucrées, bien qu’elle ne soit pas particulièrement salée. Pour 89 euros, nos estomacs sont délicieusement bien remplis! 

J’ai découvert cette adresse un peu par hasard, j’en ressort charmée.

Le chef Alan Geaam vous invite au royaume du bon goût à tous les niveaux avec des plats d’une grande qualité. Aucun détail n’est laissé au hasard, et avec un tel rapport qualité/prix, laissez-vous tenter!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s